Plantation de haies en milieu viticole

Plantation de haies en milieu viticole from Miamedia TV on Vimeo.

Suite à une mission de stage pour étudier les bienfaits et les avantages dans l’environnement de la plantation de haie en milieu viticole à la FDC33 (Fédération Départementale des Chasseurs de Gironde) Valentin Hermouet, ingénieur agronome nous explique ce projet de stage devenu une action portée par la fédération.

Le but principal du projet expliqué par Valentin Hermouet est de recréer des conditions environnementales et des continuités écologiques dans les vignobles et de favoriser les intérêts communs des chasseurs et des viticulteurs. Ces haies vont permettre de créer des corridors écologiques naturellement et ainsi aider le déplacement de la faune et l’implantation de sites de nidification pour les oiseaux ou les espèces migratoires. D’un côté pour les chasseurs, il y a un intérêt cynégétique pour le renouvellement de la flore et de la faune en recréant un écosystème pérenne pour la chasse. Un intérêt agronomique également pour aider le développement d’autres espèces qui favorise le développement des vignes ou l’environnement en général tel que les espèces migratoires ou protégées.

Un autre point fort qui se dégage de cette démarche de plantation de haie dans les vignes est l’intérêt sociétal. Les haies sont une barrière physique pour protéger les sites sensibles tels que les écoles, les crèches, les terrains sportifs lors des traitements des viticulteurs de leurs terrains avec leurs produits phytosanitaires.

Les objectifs de ce projet représente la plantation de 7 km de haies jusqu’à décembre 2018. Le projet est entre de bonnes mains et en plein développement depuis octobre 2017. La biodiversité étant le maître mot de ce projet, L’engouement est au rendez-vous autour de la plantation de haie en milieu viticole.

Malgré les quelques contraintes suscitées par la plantation de haie par les viticulteurs dans leurs exploitations, la plupart des autres acteurs (chasseurs, communautés, …)  restent néanmoins enthousiaste pour ce projet. On craint surtout les coûts d’entretien des haies et le coût de l’espace utilisé par les haies à la place des vignes.

Au final, ce projet est inscrit dans une démarche pour améliorer les systèmes de cultures dans le sens des viticulteurs et aussi contribuer à la chasse pour les adhérents de la Fédération Départementale des Chasseurs de Gironde.

logo-fdcg33

Fédération départementale des chasseurs de la Gironde