La technique du sur-semis

En partenariat avec Semences de France, ARVALIS — Institut du végétal a testé sur sa ferme de Saint-Hilaire-en-Woeuvre, dans la Meuse, différentes méthodes de sur-semis de légumineuses en prairies installées. Didier Deleau, ingénieur régional ARVALIS, nous en explique les principales conclusions.

 

Qu’est-ce que la technique du sursemis ?

Le sursemis est une technique qui a pour but de renforcer les performances culturales d’une prairie existante à moindre coût et en préservant la flore existante. Autrefois cette technique s’appelait le « regarnissage ». Il arrive que des parcelles utilisées pour les pâtures notamment soient dégradées et contienne des vides. Le sursemis est une technique d’entretien qui homogénéise la prairie tout en empêchant le développement d’adventices. De nombreuses causes peuvent entraîner des dégâts d’hivers : campagnols, désherbage sélectif, piétinement par temps humide, dégâts dus aux sangliers ou encore  un traitement aux herbicides. Lorsque le pourcentage d’adventices est supérieur à 15 % et que le pourcentage de bonnes graminées et légumineuses est supérieur à 30 %, un sursemais peut être envisagé. A noter que la réussite d’un sursemis est parfois aléatoire. En fonction de la température, de l’humidité et de la luminosité les résultats varient fortement.

Comment réussir son sursemis ?

Tout d’abord. la saison  : soit au printemps, soit en fin d’été, à la limite au début de l’automne.
Attention : au printemps, le sursemis doit être réalisé le plus tôt possible après la sortie de l’hiver, c’est-à-dire avant que la végétation ne redémarre ou après une exploitation précoce, si les réserves en eau et les conditions climatiques le permettent. Pour que le sur-semis soit réussit, il est primordiale que jeunes plantes aient accès à la lumière. Des vides dans le gazon, même petits, sont nécessaires.
La technique : le semis se fera idéalement à la volée ou en ligne à l’aide d’un semoir spécifique.

Quelles espèces pour son sur-semis ?

Les semences implantées peuvent être variées, mais le choix d’espèces et de variétés agressive est logique : elles devront se faire une place « au soleil ». Le ray-grass anglais et le trèfle blanc, par exemple, sont très utiles pour regarnir des prairies permanentes pâturées.
Le tout est de bien maitriser la plantation en place :  les plantules ne doivent pas être étouffées, il est donc important d’éviter les apports d’azote avant le semis et de maintenir le gazon ras par pâturage. Bien sûr, il faut veiller à retirer les animaux une fois que les plantules sont levées de manière à ce que ceux-ci ne les arrachent pas en broutant.

En automne, les conditions et les techniques d’implantation sont les mêmes et les selon la période d’implantation, on note peu de différences de résultats. Il est cependant recommandé de ne pas implanter de légumineuses (trèfle blanc…) après le mois d’août car, en règle générale, elles ne seront pas assez développées pour affronter les premières gelées précoces. La graminée devra avoir atteint le stade 4-5 feuilles et le trèfle blanc 3 feuilles vraies pour supporter ces gelées.
Le trèfle blanc supporte mieux la concurrence du ray-grass et des autres graminées lorsque les conditions de lumière et de température lui sont favorables (été).

Pour résumer, 6 règles sont à suivre impérativement pour donner un maximum de chance à votre sursemis :

  • Déterminer les causes de la dégradation
  • Choisir des espèces et des variétés adaptées (liste des variétés recommandées par Fourrages Mieux) ;
  • Contrôler la fertilité du sol (pH…) ;
  • Freiner l’activité de l’ancien gazon (pâturage, pas de fertilisation…)
  • Utiliser la technique de travail adéquate avec le moment de rénovation
  • Exploiter judicieusement la prairie après la rénovation

Cette vidéo vous est aimablement proposé par :

7441605_orig

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s