Quelle agriculture pour le XXIème siècle ? Une conférence de Benoit Biteau

 

Les défis de l’agriculture au XXIème siècle

Quelle agriculture va permettre de nourrir l’humanité de demain ? C’est la question à laquelle tente de répondre Benoît Biteau, paysan et ingénieur. Il a travaillé sur les OGM, le clonage, vendu des pesticides, avant de se rendre compte de l’impasse dans laquelle cette logique menait l’agriculture et l’humanité. Il a alors choisi de s’engager pour défendre les intérêts des générations futures en développant une autre forme d’agriculture.

L’agriculture du XXIe siècle est confrontée à de multiples défis : elle doit produire plus de denrées alimentaires pour une population sans cesse croissante, le tout avec une main-d’œuvre rurale réduite. le problème se complexifie, sans compter les aléas climatiques qui risquent de ne pas aller en s’arrangeant !

La population mondiale devrait augmenter de plus d’un tiers, soit 2,3 milliards de personnes, entre 2009 et 2050. L’urbanisation devrait également se poursuivre à un rythme accéléré, les zones urbaines regroupant 70 pour cent de la population mondiale en 2050 (contre 49 pour cent actuellement), la population rurale va donc drastiquement diminuer.

Parallèlement, les prévisions indiquent pour 2050 un revenu par habitant multiplié par rapport à celui d’aujourd’hui. Ces tendances signifient que la demande de consommation de produits alimentaires va continuer de croître. Selon les prévisions, la demande de céréales (destinées à la consommation humaine et animale) pourrait atteindre quelque 3 milliards de tonnes d’ici à 2050 !Enfin,  l’avènement des biocarburants a la capacité potentielle de démultiplier la demande en matière première agricole.

 

par ailleurs, le régime alimentaire a changé ces dernières décennies au profit d’une alimentation énergétique, riche en matières grasses, surtout en graisses saturées, en sucre et en sel, et pauvre en oligoéléments, le tout avec une augmentation des produits phytochimiques bioactifs importants, surtout dans les pays en développement. La question des maladies chroniques liées à une alimentation devenue plus pauvre en éléments nutritifs est aujourd’hui bien documentée. Le défi alimentaire devrait donc au XXIème siècle être double : augmenter significativement la quantité produite, mais aussi et surtout en augmenter la qualité.

 

Dans une étude parue dans la revue américaine Nature Communications, des chercheurs affirment qu’il est possible de nourrir plus de 9 milliards d’êtres humains en 2050 avec 100 % d’agriculture biologique, et ce à deux conditions : réduire le gaspillage alimentaire et limiter la consommation de produits d’origine animale. Et ce, sans hausse de la superficie de terres agricoles et avec des émissions de gaz à effet de serre réduites. Un défi de taille, alors que le bio ne représente que 1 % de la surface agricole utile dans le monde – 6 % en France.

 

Si le défi de l’agriculture au XXIème siècle est donc à la fois un défi technique, mais aussi un défi politique.

 

Cette vidéo a été proposée et réalisée par :

tedx-larochelle.jpg

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s