Observez la structure du sol de votre potager

 

Connaître la structure de son sol, c’est le meilleur moyen de savoir comment l’améliorer et de sélectionner les cultures les plus adaptées à votre terroir. Dans cette vidéo, vous allez découvrir comment mieux connaître la structure de votre sol.

Structure du sol au potager : quelques types de sols :

1. Terre sableuse

Impossible de la compacter avec la paume de la main ! Légère, elle permet de former un appareil racinaire fourni et homogène, mais laisse s’écouler l’eau et les éléments nutritifs solubles. Par ailleurs elle est pauvre en matière organique et doit être amendée régulièrement. L’été, elle se réchauffe rapidement mais retient mal la chaleur en hivers. Enfin, une terre sableuse demande plus d’arrosage.

Pour corriger une terre sableuse, il faut d’abord la nourrir ! Pauvre en complexe argilo-humique, l’apport de matière organique décomposée lui donne de la consistance et lui permet de mieux retenir l’eau. Enfouissez par exemple du compost très mur à faible profondeur (10 à 15 cm) ou du terreau pour les faibles surfaces. Les couverts végétaux sont également une bonne idée pour éviter que la parcelle reste nue en hivers et pour apporter des engrais verts à enfouir (trèfle blanc, luzerne, phacélie…).

2. Terre argileuse

C’est une terre lourde, glaiseuse lorsque l’argile est en trop grande quantité (plus de 40 %). Elle est composée de fines particules inférieures à 2 microns. Imbibée d’eau, elle est collante et se pétrit dans le creux de la main. Elle peut retenir jusqu’à 70 % de son poids en eau. Par temps de sécheresse elle est crevassée et dure. Au printemps, elle se réchauffe difficilement.

Pour corriger une terre argileuse, il faut l’alléger ! Paillettes de lin pour les petites surfaces, ou paille et paillages organiques divers, tout est bon pour la couvrir avec une couche de 10 cm d’épaisseur. Pour entretenir sa fertilité, on peut cultiver des engrais verts. Si la terre est vraiment lourde, l’amender avec du sable de rivière (jusqu’à 10 brouettes pour 100 m2) avant la mise en culture. Éviter le piétinement et sarcler régulièrement au pied des plantations.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s