Le réseau Dephy ferme en Essonne

Le réseau Dephy Ferme en Essonne from Miamedia TV on Vimeo.

 

Comment ces agriculteurs ont-ils diminué l’usage des phytos ?

Réduire l’usage des phytosanitaires tout en restant performant économiquement, c’est possible… La preuve en image avec le réseau Dephy Ferme de l’Essonne.

Pour y parvenir, les agriculteurs français ont su développer des techniques innovantes adaptées à leur terroir. Une aventure passionnante qui a abouti à la création d’un réseau d’agriculteurs volontaires : le réseau Déphy Ferme. En favorisant les échanges entre agriculteurs, Déphy Ferme a d’ors et déjà permis de stimuler l’innovation et de mutualiser les techniques culturales qui ont fait leurs preuves.

Une émulation positive illustrée par le groupement Déphy de l’Essonne, qui réunit 12 fermes expérimentales.

Depuis 2011, plus de 1000 hectares ont été cultivés suivant le dispositif Dephy Ferme. Colza, blé Orge et Betterave sont les principales cultures concernées. Tout commence par une rencontre avec la chambre d’agriculture de la région. Un diagnostique de l’exploitation est effectué, et conduit à une refonte des itinéraires techniques adoptés. Desherbage mécanique, lutte biologique, rotation des cultures sont autant de leviers qui peuvent permettre une diminution des phytosanitaires. Au final, c’est parfois l’ensemble du système de culture qui’il faut réaménager. Pour mettre en oeuvre ces changements plus efficacement, les agriculteurs déterminent des temps d’échanges et visitent les parcelles du réseau Déphy.

A voir sur le même sujet :

Le réseau Dephy horticulture d’île de France

Journée Ecophyto au Lycée viticole Avize Vite Campus

 

Miamedia était avec les agriculteurs du réseau Dephy

En agriculture, il n’existe pas de recette toute faite. Chaque terroir, chaque parcelle ont leurs spécificité. Ce qui fonctionne quelque part ne fonctionnera pas nécessairement partout. C’est la raison pour laquelle les échanges entre agriculteurs sont si importants. Des outils ont été mis en place pour favoriser les retours d’expérience. C’est le cas du réseau EXPE qui compte 200 sites expérimentaux qui testent et évaluent les systèmes de culture. Un travail de co-conception qui porte déjà ses fruits. Pour preuve, plus de 380 agriculteurs ont d’ors et déjà visité la plateforme expérimentale DEPHY SUD. Un groupe twitter a même été créé récemment pour partager plus rapidement les informations.

En 2016, plusieurs tours de plaines sont déjà prévus pour les agriculteurs de l’Essonne. Des partenaires proposeront également des formations sur la biologie des sols et les techniques de binage des céréales. Le but : atteindre à l’horizon 2020 les objectifs de réduction des phytos fixés par le plan Ecophyto.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s