Agroforesterie : l’impact des arbres sur la production légumière

L’agroforesterie soutenue par la Fondation de France

Depuis un siècle, la dépendance des agriculteurs vis-à-vis des intrants (engrais minéral, pesticides, herbicides) s’est grandement accrue. Cependant, ils perturbent le fonctionnement naturel de l’agroécosystème et entrainent des phénomènes de résistances de plus en plus fréquents.

Pour diminuer les intrants, il faut repenser entièrement les systèmes de culture. La diversification des systèmes de culture et la gestion de la fertilité des sols doivent permettre de mobiliser les processus de régulation naturelle des bioagresseurs au sein de l’agroécosystème et de favoriser la santé des cultures et la maîtrise des maladies et des parasites.

Le « verger-maraicher » avec ou sans arbres champêtres de haut jet est à ce titre une voie de diversification agroforestière qui repose sur l’association d’arbres fruitiers et/ou d’arbres et arbustes champêtres avec des cultures maraichères.


L’objectif du projet est d’améliorer les itinéraires techniques des systèmes de maraichage agroforestier par l’étude des interactions arbres-cultures.


 

D’autres projets de recherche en agroécologie, c’est par ici !

Fondation_de_France.svg

One comment

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s