Implantation du semi-combiné avoine/luzerne

L’implantation du semi-combiné avoine/luzerne du champ Malassis, dans le domaine présidentiel de Rambouillet, par la ferme de la Bergerie Nationale de Rambouillet.


La semence des mélanges de graminées et de légumineuses accroissent ainsi la biodiversité dans les écosystèmes, en favorisant l’intervention des auxiliaires de cultures, pour offrir une alimentation saine et équilibrée aux animaux.

Engrais verts : implantation de la luzerne

Les reliquats azotés après luzerne sont importants (jusqu’à 100 unités d’azote pour un maïs). C’est un bon précédent pour les cultures exigeantes en azote (blé, mais, betterave).

Implanter la luzerne sur un sol sain, profond où l’eau ne reste pas l’hiver. Les racines peuvent descendre à plus de 2 m mais il y a un maximum d’enracinement entre 40 et 120 cm.

Pour que les bactéries (rhyzobium melitoti) assurent la production d’azote, il faut un sol aéré.

La luzerne est une plante de fauche, elle doit donc être implantée préférentiellement sur des parcelles plus éloignées du siège.

les rotations comprenant des légumineuses (pois, féverole, lupin, haricot, ageolet) pour des problèmes liés aux champignons du sol (Sclérotinia, Anthracnose).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s